Ecologie

Ecologie

seisme.trenelle1.jpgUn.séisme de forte intensité a été ressenti ce samedi matin à 7H28, tant en Martinique qu’en Guadeloupe.
Selon les premières données relevées par les spécialisés caribéens, le phénomène a atteint une magnitude de 6,1 sur l’échelle de Richter.

Les martiniquais enregistrent la deuxième secousse en moins d’une semaine, après le tremblement de terre de jeudi après-midi (14H30), de l’ordre de 4,1 d’intensité.

Ecologie

 À la découverte de la Presqu'île de la Caravelle

caravelle.tartane.mq.jpg

"MARTINIQUE-ÉCOLOGIE" vous invite à sa randonnée pédestre mensuelle, le DIMANCHE 14 FÉVRIER 2016 sur le territoire communal de TRINITE direction TARTANE vers la PRESQU'ÎLE DE LA CARAVELLE

 

DEPART : 7H30 (IMPERATIVEMENT : Fortes chaleurs) - PARKING RESERVE NATURELLE 

ESCALE AU PHARE : Vue panoramique sur LA DOMINIQUE, LA MONTAGNE PELEE, LES PITONS DU CARBET, LA BAIE DU TRESOR, DU GALION, DE TRINITE, ROBERT, FRANCOIS 

RANDO GRATUITE.. 

Ecologie

jeanmariepelt.jpgPharmacien, botaniste, professeur agrégé de biologie végétale, écologue et homme de radio à ses heures, Jean-Marie Pelt a consacré sa vie à l'étude et à la préservation de la planète.

Ecologie

ilet.kanaki.jpg

Paris a obtenu une extension des limites du plateau continental de 579.000 km² au large des Antilles, de la Nouvelle-Calédonie, de la Guyane et des îles Kerguelen.

Ecologie

zee.jpgLe.domaine maritime de la France vient de gagner 500 000 km2 au large des territoires d'outre-mer, selon quatre décrets entrés en vigueur ce lundi.


La France vient d'étendre, de près de 500.000 km2 selon l'Ifremer, son domaine maritime au large de ses territoires d'outre-mer, indiquent quatre décrets parus dimanche au Journal Officiel et entrant en vigueur lundi. 
La France, qui dispose du deuxième domaine maritime au monde derrière les États-Unis, avec quelque 11 millions de km2, étend son domaine maritime « de près de 500.000 km2 », avec la parution de ces décrets, soit environ la superficie de la métropole, a assuré à l'AFP Benoît Loubrieu, l'un des responsables auprès de l'Ifremer du programme français d'extension du plateau continental dit Extraplac.

Ecologie
sargasse.gpe1.jpg
La.Guadeloupe vient de démontrer avec succès que la lutte contre l'échouage des algues sargasses ne s'inscrit pas que dans le registre de l'imaginaire... 
En Martinique, le Conseil régional a été transformé en théatre des apparences. Depuis le 8 juin 2015, la Conseillère régionale Chantal MAIGNAN a été investie officiellement d'une "mission Sargasses". Personne ne lui reconnait une quelconque compétence dans le domaine. Mais qu'importe, la nomination est habile même si elle sent la manoeuvre politicienne. L'exécutif régional a voulu lancer un pavé dans la baie du Robert ce qui a eu pour effet d'agacer considérablement Alfred MONTHIEUX, le maire de la commune. Mais MAIGNAN est beaucoup plus préoccupée par ses postures médiatiques que par les Sargasses. Elle passe son temps sur les réseaux sociaux et ses récentes sorties contre les journalistes en disent long sur ses véritables motivations.
Au final, beaucoup d'effets d'annonce pour très peu de résultats concrets. Les administrés qui subissent les affres de cette pollution pérenne et nauséabonde risquent de s'en souvenir le moment venu.