Ecologie

Ecologie

 Yan Monplaisir, PDG du groupe SEEN, s'est rendu en Jamaïque où lui a été remis symboliquement l'original du contrat remporté en juin dernier, suite à un appel d'offre international de la banque mondiale pour un équipement moderne et performant qui doit permettre la destruction annuelle de plus d'1,5t de déchets DASRI (déchets d'activités de soins à risques infectieux).     
Un contrat qui laisse tout de même un goût amer chez tous ceux qui s'étaient opposés à l'incinérateur de Dillon, une usine de 334 MF ... sans compter les Taxes d'Ordures Ménagères qui pèsent lourd dans le budget des ménages, alors que l'on pouvait opter pour une usine de méthanisation et une plus petite unité d'incinération pour les déchets hospitaliers et des animaux d'abattage.

Ecologie

Tout savoir sur le bonus écologique des voitures!


Le 5 décembre 2007, le Ministère de l'écologie, du développement  et de l'aménagement durable annonçait le mise en œuvre du bonus écologique sur les voitures, une des mesures phares du dernier Grenelle de l’Environnement.Ce nouveau dispositif, déjà en vigueur, suscite bien des interrogations de la part des automobilistes. Hélène BORTOLI, ingénieur à l’ADEME Martinique apporte des précisions à travers une liste de 24 questions – réponses 
 

 

Ecologie

 Faisant suite au séisme qui a touché l’arc Antilles le 29 novembre 2007, une mission scientifique a été mandatée afin de disposer des sismomètres en fond de mer.           

La mission a pour objet le largage de 6 sismomètres de fond de mer dans le canal de

la Dominique. Ces instruments appartiennent à l’INSU (Institut des Sciences de l’Univers) et sont gérés  par l’IPGP (Institut Physique du Globe de Paris). L’INSU finance les frais de transport et de fret des personnels et du matériel.        

       

Ecologie

 

Carrière illégale : dans la rivière du CARBET!


 

Louis BOUTRIN interpelle la Présidente du Comité de Bassin et les services de l’Etat pour faire arrêter immédiatement une carrière illégale dans la rivière du Carbet.

 

 

Ecologie

Image Exemple                          
Image Exemple

Chlordécone,
12 mesures pour sortir de la crise

 


Louis BOUTRIN - Raphaël CONFIANT

Editions L’Harmattan – oct 2007

 

Février 2007. Louis BOUTRIN et Raphaël CONFIANT publient « Chronique d’un empoisonnement annoncé ». Un travail d’investigation remarquable et une recherche de la vérité sur ce qu’il convient d’appeler désormais « le Scandale du Chlordécone ».

 

Une véritable bombe à retardement que les autorités publiques, qui ne s’attendaient pas à un tel réquisitoire contre leur  négligence et leur laisser-faire, ont tenté vainement de désamorcer. Leur seule réponse : le principe de Ponce Pilate … en attendant que passe l’orage du Chlordécone ! 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecologie

Décidemment, on aura tout entendu, tout vu et tout lu  dans cette triste affaire d’empoisonnement au Chlordécone !

Après la surprenante volte-face du prof. Dominique BELLEPOMME, dont la crédibilité vient de prendre un sacré coup, c’est à Xavier TERNISIER Ternisien, un journaliste du quotidien « Le Monde » de s’illustrer à travers un article partial où les auteurs de "Chronique d’un empoisonnement annoncé" font les frais d’une polémique stérile. Malgré ces nombreuses gesticulations médiatiques  les questions de fond ne sont toujours pas abordées : A-t-on, oui ou non, utilisé massivement durant 3 décennies dans la sole bananière des Antilles françaises du Chlordécone, un dangereux pesticide interdit à cause de sa toxicité et de ses effets dévastateurs sur la santé humaine ? Qui sont les responsables de ce laisser-empoisonner ? Qu'a-t-on fait de concret pour arrêter la catastrophe écologique et sanitaire ? Autant d’interrogations qui devront être abordées dans l’inévitable « Procès du Chlordécone »

 

 

Ecologie

 EDF falsifie une convention pour implanter un pylône électrique chez un particulier!

 24 Juin 1981, les services d’EDF signent une Convention avec la famille REMILIEN propriétaire d’un terrain au quartier Godinot sur le territoire communal du Carbet. Démarche classique en pareille circonstance pour l’établissement d’ouvrages de transport et de distribution d’électricité. L’ennui c’est que les propriétaires ne sont pas du tout d’accord avec l’implantation de ce pylône électrique qui dévalue son terrain et refusent toute transaction avec EDF. Les REMILIEN s’opposent à l’implantation du pylône électrique sur leur propriété.


Ecologie
C’est un peu une surprise, ce matin, lors de la table ronde consacrée aux questions agricoles, Jean-Louis Borloo a affirmé que la France allait s’engager à réduire de 50 % son utilisation de pesticides. Les réactions ne se sont pas fait attendre, le collectif d’associations, l’Alliance pour la planète, félicite vivement le ministre pour son engagement, tandis que le MDRGF (1) se félicite que '…le gouvernement prenne enfin des mesures fortes sur ce sujet si sensible'.  Dans un pays comme la France, premier consommateur européen de pesticides et 3e mondial, un tel engagement n’était pas acquis, d’autant que des organismes aussi influents que la FNSEA (premier syndicat agricole), l’UIPP (le syndicat des industriels de la 'protection des cultures' via l’utilisation de pesticides) ou même le ministère de l’agriculture ont toujours été traditionnellement opposés à ce type de mesures.

Ecologie




CHLORDÉCONE 12 mesures urgentes pour gérer la sortie de crise

 


Conscients
des enjeux de la situation, malgré le remue-ménage provoqué au sein
même de l’administration étatique et de multiples pressions, nous
n’avons pas transigé sur cette affaire. En aucun cas, nous ne pouvions
déroger aux principes ni renier les valeurs qui nous ont conduit à
écrire cet ouvrage.

Contraints
et forcés de nous justifier, y compris sur le titre et le sous-titre de
l’ouvrage, nous avons essuyé les pires critiques,  des plus constructives aux plus stupides, des plus mesquines aux plus stériles...

 

 

 

 

 

Ecologie

 Entre les conséquences du cyclone Dean et les effets de la pollution aux pesticides, la Martinique se trouve confrontée à un avenir difficile. Reportage.

Alex Racine est brisé. Un mois après le passage de l'ouragan Dean, sa ferme aquacole au Vauclin n'est que débris : flotteurs, filets, morceaux de pontons envolés. Au fond de l'anse de Point Chaudière, des cages à poissons demeurent enchevêtrées dans la mangrove, et ses 15 000 loups des Caraïbes (ombrines tropicales) ont pris le large, y compris ses soixante reproducteurs. Juste avant l'ouragan, il avait mis en place un superbe atelier de conditionnement des poissons, tout en Inox, réfrigéré, le fin du fin des normes européennes : « C'était la fin de la galère, je voyais le démarrage. Aujourd'hui, tout est détruit... Je n'en peux plus ! » Le moins petit des quatorze aquaculteurs martiniquais, qui exploite une concession du domaine public maritime, aurait dû produire cette année plus de 20 tonnes de poissons.