Politique

Politique

Victorin LUREL propose au chef de l'Etat de faire entrer Aimé CESAIRE au Panthéon


 



 

Paris, le 17 avril 2008 – Le député de la Guadeloupe, Victorin LUREL, salue respectueusement la mémoire du grand poète, écrivain et parlementaire Aimé CÉSAIRE et souhaite que le chef de l’Etat, Nicolas SARKOZY, propose l’entrée du « nègre fondamental » au Panthéon des grands hommes de la République.

« Si le peuple de la Martinique l’accepte et sauf volonté contraire exprimée de son vivant sur cet éventuel honneur par Aimé CÉSAIRE, le « nègre fondamental » a sa place au Panthéon des grands hommes de la République en hommage à sa contribution colossale à la défense des valeurs universelles de liberté, d’égalité et de fraternité et à sa lutte inlassable contre toutes les oppressions », estime Victorin LUREL.

 

 

 

Politique

 

                    Claude LISE, rend hommage à Aimé CESAIRE

 

"Je pense donc à l’humaniste. A l’éveilleur de consciences.A l’inlassable défenseur d’un humanisme universel et enraciné.Celui qui, avec Léopold Sedar Senghor et Léon Gontran Damas, a forgé le concept de Négritude.

La Négritude
qui, pour lui, n’avait rien d’un négrisme, rien d’un dolorisme, rien
 d’un sectarisme."

 

Politique

 

La flamme de la Honte !

 « La théorie de l’égalité des droits pour toutes les races humaines conduit à une ligne politique contraire à tout progrès colonial. Sans naturellement s’abaisser à l’esclavage, ou même à une forme adoucie de servage, la race supérieure a parfaitement raison de refuser à la race inférieure certains privilèges de la vie civilisée ».

Baron Pierre de Coubertin - Fondateur de l'Olympisme moderne.

Politique
Était-ce un speech historique, exceptionnel, comparable à celui de Kennedy en 1960 sur son affiliation catholique ? Ou bien un rideau de fumée, un numéro rhétorique d’illusionniste ?
Fascinés, les médias américains ont couvert en long, en large et en travers le discours d’Obama sur la question raciale. Et beaucoup d’Américains eux-mêmes l’ont scruté à la loupe : l’intégrale du discours était hier le deuxième article le plus envoyé par e-mail sur le site du New York Times.
En France ?
Rien, ou presque. Les médias ont vite expédié la question de savoir si Obama avait pris ses distances avec son ancien pasteur. Pour le reste, circulez, y’a rien à voir. Et rien à lire : aucun organe de presse, pas même les agences, n’a donné de traduction intégrale du discours en français.
Voilà un manque que nous avons décidé de combler avec la traduction in extenso que voici.
Que vous soyez obamaniaque, obamophobe ou simplement curieux, peu importe. Jugez sur pièce. Lisez, réagissez. Et faites circuler.

 

 

Politique

par  Raphaël Confiant.

Image Exemple

Les élections terminées, il est temps de pointer du doigt un mal récurrent qui frappe la Martinique, depuis que le droit de vote a été accordé aux gens de couleur au 19è siècle, à savoir le fait qu’on ne puisse pas être élu dans une commune si l’on n’y est pas né.

Au Lamentin, par exemple, il faut, comme disent les natifs de l’endroit, « avoir bu l’eau du Longvilliers ».

Il s’agit d’une petite rivière, petite cousine de la Lézarde immortalisée par Edouard Glissant, jadis jolie, dans laquelle on pouvait s’abreuver et se baigner sans risque et qui aujourd’hui, n’est plus qu’un infâme cloaque.

Chose qui a permis au candidat du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) aux municipales du Lamentin, Daniel Marie-Sainte, non-natif de l’endroit, d’ironiser en disant que de nos jours, il ne fallait surtout pas boire l’eau du Longvilliers. Chaque commune a ainsi son lieu symbolique, son haut-fait, qui authentifie ses habitants comme « authentiques ».

Politique

Image ExempleIntellectuels occidentaux, vos mains sont tachées du sang des enfants palestiniens massacrés dans la bande de Gaza !

Depuis plusieurs jours, un massacre sans nom est perpétré dans la bande de Gaza (dans le bantoustan de Gaza) sans soulever la moindre protestation de la part de la soi-disant communauté internationale.

   Sans discernement, des chars, des hélicoptères et des avions de guerre bombardent une population trois fois plus nombreuse que celle de la Martinique, mais parquée sur un territoire trois fois plus petit.

    Gaza, pour ceux qui l’ignoreraient, c’est 1,5 millions d’habitants sur 350 km2.

   Le plus infâmant est que des bébés (cf. photo ci-contre) sont froidement abattus dans les bras de leurs mères et que les assassins n’hésitent pas à se glorifier dans leur medias d’avoir abattu des…terroristes.

Politique

  Image Exemple


Asiparé fanmi Loulou Pulvar té lé fè sa yo kriyé an lantèman « discret » kivédi yo pa té lé moun gloriyé kò vayan konbatan matinitjé a. Erez-di-bonnè, sé manm Komié Soutien Pulvar la diskité red épi yo pou fè yo konpwann ki Loulou pa té ta yo tou sel, mé ki i té ta tout Matinik. Ta tout pep Matinik.

   Kifè vandrédi bomaten, 8 févriyé, sertjez Loulou a rivé adan Kay sé Sendika-a koté etsétéra travayè té kouri-vini pou bat lanmen ba’y ek soutou rimèsié’y pou tout travay i fè ba yo, pou tout goumen i goumen kantékant épi yo kon salopté sé gwo Bétjé-a ek sé patwon neg la. Tout kalté travayè : bòn, chofè kanmiyon, dotjè, enfimiè, met-lékol, anployé lakomin kisasayésa…Asou an mizik bèlè, sertjez Loulou a travèsé lalé an mitan Kay sé Sendika-a ek rivé adan lokal la CSTM, sendika-a éti i té travay adan’y la pannan pasé ven lanné.

Politique

Image Exemple

Comprendre l’histoire de son pays,  c’est également  pouvoir  l’insérer dans un ensemble plus vaste : l’histoire du capitalisme colonial et impérialiste. Mais c’est aussi savoir qu’il n’y a pas de système économique injuste qui n’ait pas été confronté à la lutte des travailleurs, à celle des peuples  et des nations. L’économie capitaliste mondiale actuelle  n’est pas une fatalité, ni une  espèce de monstre incontrôlé  devant laquelle les hommes  seraient résignés. Elle est faite par les hommes et pour les hommes.Nous sommes en 1850, en France, sous la Seconde République qui vient d’abolir l’esclavage dans toutes les colonies. Cette république ne fera pas long feu car, le 2 décembre 1851, Louis-Napoléon BONAPARTE  prend le pouvoir. La colonisation ne va pas tarder elle aussi à connaître un « second souffle ».

Politique

 

La Région Guadeloupe poursuit sa

 

coopération avec la province de La Havane

 

Basse-Terre, le 13 janvier 2008 – Poursuivant la mise en œuvre de la convention de coopération signée en octobre 2005 avec la province de La Havane, la Région Guadeloupe organise l’envoi vers Cuba de 16 bus de grande capacité et de 2 bennes à ordure, en partenariat avec la société guadeloupéenne de transport FAUTRA.

L’embarquement de ces véhicules en sortie de parc – compte tenu de notre réglementation – se fera ce lundi 15 janvier à 14h au quai n°12 du Port Autonome de Pointe-à-Pitre.

 

 

Politique

Discours de Victorin LUREL

Monsieur le Premier ministre,

(...)

Mesdames et messieurs,

 

Votre présence ici, en ces murs, Monsieur le Premier ministre, avec plusieurs membres de votre gouvernement, est la traduction d’une promesse que vous nous aviez faite. C’était au mois d’août, lors d’une rapide visite suite à l’ouragan Dean, et je tiens à vous dire, avant toute chose, combien cette parole tenue vous honore, car vous incarnez également la voix de la République. Et ici, peut-être davantage encore qu’ailleurs, cette voix compte, car elle n’est rien moins que l’une des composantes de ce lien si particulier, en perpétuel mouvement dans notre Histoire riche et tumultueuse, qui unit les territoires ultramarins – et singulièrement la Guadeloupe – à la France.