Livres

Livres

prixcarbet09.jpg

"Il faut évoluer certes, mais pas dénaturer !"

Nous avons reçu cette lettre d'Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Régional de Martinique, adressée à Edouard Glissant, Président du Jury du Prix Carbet de la Caraïbe. 

En attribuant le Prix 2009 à Alain Plénel, le Jury a voulu récompenser une... conscience ! Soit, en cette année de commémoration du cinquantenaire des événements de "Décembre 59", personne ne peut remettre en cause l'humanisme et l'esprit perspicace d'Alain Plénel. Sa détermination et sa courage face à l'Etat colonial dépassent le simple symbole et interpellent notre conscience. Ils ont valeur d'acte poétique autant que politique et méritent, à ce type, les honneurs de la Martinique entière. 

Mais, fallait-il pour autant lui attribuer un prix littéraire ? Pourrait-on concevoir que le Prix Goncourt soit attribué à ...Mère Thérèsa en lieu et place d'une oeuvre littéraire ? Qu'en penserait Edouard Glissant si son Prix Renaudot de 1958 avait été décerné à ... Fidel Castro qui, durant la même année, venait de débarrasser le peuple cubain du dictateur Batista ? 

Le prix Carbet de la Caraïbe était initialement prévu pour "récompenser et promouvoir une oeuvre littéraire de réflexion ou de fiction". Le Jury s'est affranchi de ces principes fondateurs. C'est son choix !  Le président de Région, dans son droit, lui a rappelé, à juste raison, les termes de la participation régionale : "Il faut évoluer certes, mais pas dénaturer" précise Alfred Marie-Jeanne ! Un rappel aux engagements initiaux en guise de rappel à l'ordre dont on se serait bien passé si on avait attribué à l'ancien Vice-Recteur de l'ex-colonie ... un prix spécial du jury ! L.B.

Livres

prixcarbet09.jpgUne 20° édition prometteuse.

Le Prix Carbet de la Caraïbe, qui rassemble les sensibilités de notre région autour des productions littéraires créolophones et francophones, veut contribuer à défendre et à illustrer l'unité-diversité (ainsi que sa première proclamationen 1990 le soulignait) de nos cultures caraïbes.

Fondé à l'initiative de la revue Carbet et placé sous la direction d’Edouard GLISSANT, qui en a réuni le jury, et concrètement pris en charge par Serge Domi et l’Association Carbet de 1990 à1993, puis de 1994 à 2006 par Gérard Delver et l'Association Tout-Monde de Guadeloupe, et à partir de 2007 par l'Institut du Tout-monde, le Prix Carbet fête en 2009 sa vingtième année d'existence, période pendant laquelle, par un travail de reconnaissance, de mise en relation et d'enseignement, les membres du jury dece Prix ont contribué à l'ouverture de nos réalités les unes sur les autres et à la reconnaissance de nos littératures.

Voir ci-dessous, Sélection 2009 ainsi que Programme du 20° Anniversaire.

Livres

a;sylvestre.jpgPrésentation Vendredi 20 nov. 18h30 au Conseil Général

Après « Le Père Noël au secours des enfants de Docie », paru chez Desnel en 2005 ; « Twapat’ le cheval à trois pattes » paru en 2007 chez Jasor, Anique SYLVESTRE continue d’explorer l’univers des contes antillais d’antan pour les proposer aux enfants d’aujourd’hui. 

Son dernier livre « Lowitt, la grenouille qui danse », publiée par les Editions Jasor, sera présenté vendredi 20 nov. à 18 h 30 au Hall du Conseil Général, av. des Caraïbes. 

 

Livres

ndiaye3.jpg

Bernard PIVOT s'élève contre les propos du député.


Interpellée par le député UMP Eric Raoult, qui évoque un "devoir de réserve dû aux lauréats du Prix Goncourt", Marie NDiaye estime que ses propos sur "la France de Sarkozy" étaient "très excessifs".

(voir ITW de Marie NDiaye sur notre site - rubrique Livres - very hard ! "Nous sommes partis de la France en grande partie à cause de SARKOZY") 

Livres
Le Préjugé de Race en débat à "Tous Créoles"


par Gérard Dorwling Carter 

10 - travailleuse - la distillerie cl-ment.jpg

 

C’est dans le cadre de la « Purgerie » de la Fondation Clément que L’association Tous Créoles ! a reçu Louis Boutrin, militant écologiste, politique, bien connu qui a publié un ouvrage « La coulée de la rivière blanche », son cinquième livre et premier roman, une ode à la Montagne Pelée, qui aborde de façon sous-jacente, quoique romancée, la question sous l’angle du rapport d’une femme békée et d’un noir.

Livres

laferrier3.jpgLa littérature haïtienne de langue française à l'honneur.

 
L'ambassade de France en Haïti est heureuse de féliciter Dany Laferrière qui vient de se voir décerner le Prix Médicis.


 
Le gouvernement français, par la voix du Secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, M. Alain Joyandet, a souligné, pour s’en réjouir, que Dany Laferrière était emblématique d’une génération d’écrivains de l’exil, qui n’avait jamais cessé de se nourrir de ses racines


 
Cette distinction qui est faite à Dany Laferrière pour son dernier ouvrage, "L’Enigme du retour", couronne une oeuvre déjà remarquée et importante.

 

Livres

Dany Lafferière, Prix Médicis 2009laferriere.jpg

1985, Dany Lafferrière, écrivain haïtien, sort son premier roman "Comment faire l'amour avec un Nègre sans se fatiguer", satire féroce de stéréotypes et de clichés racistes. Un titre pour le moins trompeur qui ne reflète pas tout à fait la succulence de ce livre que j'ai trouvé plutôt narcissique. 24 ans plus tard, le talent de Lafferrière vient d'être couronné à travers le Prix Médicis 2009 pour son roman "L'Enigme du retour". A découvrir ! LB 

Livres

Conférence à l'Habitation Clément Jeudi 5 nov.arcc3.jpg

Livres

mariendiaye.jpg

DEROUTANT ! interview du Prix Goncourt 2009

Le prix Goncourt revient cette année à Marie NDiaye que  Les Inrockuptibles avait rencontré au moment de la sortie de son ouvrage récompensé, Trois femmes puissantes.

 

Vous vous sentez bien dans la France de Sarkozy ? Réponse : « Je trouve cette France-là monstrueuse ».

Vous revendiquez une culture africaine ? Réponse : « La seule chose qui change quand on a une origine africaine, c’est qu’on est noir, c’est visible. Mais c’est tout. J’ai été élevé uniquement par ma mère, avec mon frère, en France ». Décryptage et interview accordée à Les Inrock.com

Livres

goncourt2009.jpgDestins croisés de "Trois femmes puissantes"

Le prix Goncourt 2009 a récompensé la romancière franco-sénégalaise Marie Ndiaye (42 ans) pour "Trois femmes puissantes", déjà un succès de librairie (140 000 exemplaires ont été vendus) sur les destins croisés de trois femmes, entre France et Sénégal.