Livres

Livres

Boutrin et Confiant en dédicace ce samedi

couvlivrelcrb.jpghotelbonplaisir-2.gif

La Librairie Antillaise accueillera ce samedi 20 juin, Louis Boutrin (La coulée de la Rivière Blanche - Editions Edilivre) et Raphaël Confiant (L'Hôtel du bon plaisir aux Editions Mercure de France).

Les deux auteurs seront en dédicace Samedi matin : L.A. Galléria - 10 h à 12 h 00 Samedi après-midi : L.A. Rond Point - 16 h à 18 h 00 

Le livre, une marque d'estime... en cette veille de fête des Pères ! 

Livres

couvlivrelcrb.jpg

Le préjugé de race aux Antilles, Que faire ?

Salle comble hier soir à la Bibliothèque Schoelcher, où le président du Conseil Général de Martinique, Claude Lise, avait organisé une Conférence autour du "Préjugé de race aux Antilles", une des facettes du roman de Louis Boutrin.

Une question épineuse qui se pose avec une certaine acuité aux Antilles depuis la dernière révolte sociale et qui a été abordée par l'auteur en compagnie de l'ethnologue Louis-Félix Ozier-Lafontaine et de l'écrivain Raphaël Confiant.

Réactions des principaux intervenants :  

 

Livres

chamoisaffich.jpgChamoiseau : « cet esprit colonial qui subsiste »

Interview. Prix Goncourt 1992 et indépendantiste, Patrick Chamoiseau publie « Les neuf consciences du Malfini » (Gallimard). Pour Le Point, il évoque son île, un « pays dominé ».

Livres

Chamoiseau : « cet esprit colonial qui subsiste »

Interview. Prix Goncourt 1992 et indépendantiste, Patrick Chamoiseau publie « Les neuf consciences du Malfini » (Gallimard). Pour Le Point, il évoque son île, un « pays dominé ».

Livres

cham9malfini.jpg

 Patrick Chamoiseau, plain-chant
 
Un rapace traverse le ciel et observe le monde et ses congénères. Il apprend à réformer sa nature et retient la leçon du plus faible. En se détournant apparemment de la narration réaliste et en choisissant la fable, Chamoiseau n'innove pas tout à fait par rapport à ses précédents romans.

Livres

kiminou.jpg.jpg

Un livre sur l'Economie et droit des affaires dans la Caraïbe et en Guyane

D'un côté, l'insuffisance des ressources naturelles, l'exiguïté des territoires, l'émiettement et le morcellement des marchés, le sous-développement industriel. De l'autre, les potentialités en matière de tourisme, de ressources de la mer, d'industrie de transformation, d'énergies nouvelles. Fiscalement favorable à l'activité des entreprises, plutôt attractive et compétitive, la Caraïbe subit néanmoins certains déséquilibres...

Livres

rodolphe.jpgRodolphe Solbiac Maître de conférences sur le campus de Schoelcher présente son ouvrage, Neil Bissoondath : Migration et multiculturalisme dans l’œuvre aux éditions de L’Harmattan, Critiques littéraires, 2009.

Cet ouvrage analyse les rapports existant entre la réception de l'œuvre écrite par Neil Bissoondath et le mouvement institutionnel de réajustement de la politique du multiculturalisme.

Livres

confianttenebres.jpg

Raphaël CONFIANT explore "Les Ténèbres extérieures"

Un roman inspiré du règne sanglant du dictateur haïtien Papa Doc 


L’écrivain martiniquais, Raphaël Confiant, livre avec Les Ténèbres extérieures (Ed.Ecriture, 2008), un roman, sur la dictature de François Duvalier (1957-1971),alias Papa Doc, en Haïti. Une plongée dans un monde brutal et terrifiant.

Samedi 11 avril 2009, par MM Manquat

Livres

hotelbonplaisir-2.gif

« L’Hôtel du Bon Plaisir » 

Le 17 avril prochain, le nouveau roman de l’écrivain martiniquais Raphaël Confiant sera en librairie. Son titre : « L’Hôtel du Bon Plaisir ». Son éditeur : le Mercure de France. Ce texte raconte l’histoire d’une bâtisse du quartier des Terres-Sainvilles, à Fort-de-France, entre 1922 et 1955, bâtisse appartenant à trois vieilles filles békées et longtemps dénommé « Hôtel de la Charité Saint-François de Salles ».

Ces dernières, en rupture de couvent, décide de créer un havre pour les malheureux du quartier, manière pour elles de racheter les crimes commis par leur caste pendant les trois siècles d’esclavage.

Livres
couverture dico caraibes.jpg
 
Ce dictionnaire est destiné aux étudiants et aussi à un public plus large, à tous ceux qui veulent se familiariser avec la richesse culturelle des Caraïbes. Il ne s'agit pas de rivaliser avec les encyclopédies, les livres d'histoire ou de littérature, ni avec les guides touristiques, mais de proposer une approche essentielle d'un monde qui reste méconnu.

Les auteurs sont conscients qu'une telle entreprise comporte des choix qui supposent des lacunes, des oublis volontaires ou involontaires et que certaines rubriques mériteraient de plus longs développements.